Sous la présidence du Camarade Sidoine Giscard MADOULOU, Président de la J.U.PA.D.S, il s’est tenu à Dolisie, le samedi 14 janvier 2017, l’Assemblée Générale de la J.U.PA.D.S-Niari, dans la salle de conférences de l’hôtel de la Préfecture du Niari, sous le thème « Ensemble, redonnons la visibilité et le courage à la Jeunesse de notre Parti ». 

La cérémonie d’ouverture a été marquée par trois allocutions, à savoir : 
• Le mot de bienvenue du Président départemental de la J.U.PA.DS-Niari, le Camarade Alix MOUKO ;
• Le mot de circonstance du Président de la Coordination de l’U.PA.D.S du Niari, le Camarade Honoré SAYI, par lequel il a salué l’initiative des Jeunes du Parti. 
• Le mot d’ouverture des travaux par le Camarade Sidoine Giscard MADOULOU, Président de la J.U.PA.D.S. A cet effet, il a salué la mémoire du Camarade PONGA PIKA Eloge, membre du Conseil national de la J.U.PA.D.S décédé le 10 janvier 2016 à Dolisie, tout en déclarant que la volonté de la Direction politique nationale du Parti n’est pas de laisser la Jeunesse sur le bord de la route, mais de prendre en compte ses aspirations les plus légitimes. Ainsi, il a rappelé les propos du Camarade Pascal TSATY-MABIALA, Premier Secrétaire de l’U.PA.D.S, tenus lors du Congrès constitutif de la J.U.PA.D.S selon lesquels : «  au cœur des préoccupations du Parti se placent la formation, l’éducation morale et civique et le rajeunissement. Tout un programme qui répond au souci actuel, celui de l’intégration des Jeunes dans le mouvement historique du Parti, c'est-à-dire de son implication réelle dans la gestion du Parti et sa participation pleine et entière dans la définition des choix opérés ainsi que leur mise en œuvre ».

Les travaux de l’Assemblée Générale ont commencé par l’adoption  de l’ordre du jour constitué des points ci-après :
• Vérification des mandats ;
• Mise en place :
- du secrétariat des travaux ;  
- de la police des travaux ;
• Rapport moral sur le fonctionnement de la J.U.PA.D.S-Niari ;
• Analyse critique du comportement de la J.U.PA.D.S-Niari avant, pendant et après l’élection présidentielle anticipée du 20 mars 2016 ;
• Analyse de la situation politique nationale ;
• Rôle de la J.U.PA.D.S-Niari aux futures échéances électorales ;
• Examen et adoption du Programme d’activités de la J.U.PA.D.S-Niari exercice 2016-2017 ;
• Divers ;

1. La vérification des mandats a donné les résultats suivants : 

- Membres du Conseil national : 
Attendu : 25 ; Présents : 15 ; Excusés : 5 ; Absents : 4 ; Décédé : 1.  
- Fédérations :
 Dolisie 1 : 95  ; Dolisie 2 : 81  ; Dolisie 3 : 72  ;  Dolisie 4 : 66 ; Mossendjo 1 : 01  ; Mossendjo 2 : 02 ; Moutamba : 01 ; Londela-Kayes : 01 ; Kimongo : 01   ; Kibangou : 05 ; Louvakou : 03 ; Nyanga : 01 ; Divénié : 02 ; Banda : 03 ; Mbinda : 02 ; Mayoko : 13 ; Makabana : 04 ; Yaya : 01 ; Moungoundou-Sud : 01. 
Dans l’ensemble, l’activité a connu la participation de 355 membres. 

2. Des instances des travaux

- Du Secrétariat :
Un Secrétariat de cinq (5) membres a été mis en place et composé ainsi qu’il suit :
Chef de Secrétariat : Moria ISSISSOU MALOULA
Membres :  
- MOUKOUMBI Horlland ;
- ITSINGOU Muriel ;
- MOUTSINGA KOUMBA Flavien ;
De la Police : 
Responsable : MOUANDA Brunet
Membres : 
- BAKALA Guy ;
- NGUIMBI MIKALA ;
- MAHOUNGOU Siméon ;
- NDAMO Perez Frescalin ;
- MATOUMBOU Landre.
Rapporteur : Gide NGOULOU

3. Du rapport moral sur le fonctionnement  de la J.U.PA.D.S-Niari

Après avoir été édifiés par l’exposé du Camarade Alix MOUKO, Président Départemental de la J.U.PA.D.S-Niari, les participants ont fait le constat selon lequel la J.U.PA.D.S-Niari n’est pas en marge de la vie politique nationale et de la vie interne à l’U.PA.D.S. Cependant, la Jeunesse du Parti connaît des dysfonctionnements, notamment les démembrements de ses structures du fait de la désinformation et de la manipulation de la part de certains hommes politiques qui n’ont pour souci premier que la disparition de l’œuvre du Professeur Pascal LISSOUBA, Président fondateur de notre Parti. 

4. De l’analyse critique du comportement de la J.U.PA.D.S-Niari avant, pendant et après l’élection présidentielle anticipée du 20 mars 2016

Avant toute chose, le Camarade Sidoine Giscard MADOULOU a félicité la Jeunesse du Niari dans son ensemble qui, malgré quelques confusions entretenues par les détracteurs du Parti, n’a pas cédé à la tentation de sacrifier les intérêts de l’U.PA.D.S en apportant un vote massif à notre candidat, le Camarade Pascal TSATY-MABIALA, Premier Secrétaire du Parti. Le Niari, sans fausse modestie, constitue l’espoir de l’U.PA.D.S. A en juger par le nombre d’élus et les résultats obtenus à chaque fois qu’il ya élection en République du Congo. 
Toutefois, certains  Jeunes du Parti ont failli, à Dolisie précisément, pour n’avoir pas suivi les consignes de la Direction politique nationale relatives à l’élection présidentielle anticipée du 20 mars 2016. Dolisie, notre Jérusalem, devrait continuer à imprimer le rythme et donner la cadence pour toujours être la locomotive. De même, les militants de la J.U.PA.D.S devraient comprendre que la Direction du Parti est la lumière tandis que sa base en constitue la force. Les deux pôles politiques devraient être en parfaite harmonie tout en privilégiant les intérêts de l’U.PA.D.S avant tout. 

5. De l’analyse de la situation politique nationale

Les participants ont fait la critique du message des vœux à la Nation du Président de la République du 31 décembre 2016, message par lequel il en a appelé à la rigueur et à la vérité. Pour la J.U.PA.D.S –Niari, la vraie rigueur doit commencer par l’adoption d’une loi sur la déclaration des biens des gouvernants actuels conformément à la Constitution, mais aussi à la publication du montant de l’épargne constituée au bénéfice des générations futures ainsi que des intérêts qu’elle a déjà générés. Ce serait la preuve de la vraie rupture en cette période de crise économique et financière.  En outre, la J.U.PA.D.S-Niari a marqué sa profonde  indignation au sujet de la crise politico-militaire et humanitaire dans le Département du Pool. Elle appelle de tous ses vœux le Président de la République, seul garant de l’unité nationale, à privilégier les valeurs du dialogue pour que cette partie du territoire congolais retrouve enfin la paix et la sécurité. Aussi, la J.U.PA.D.S-Niari demande aux dirigeants au pouvoir d’apaiser le climat politique actuel caractérisé par  des atteintes graves aux droits humains et des libertés fondamentales. 

6. Du rôle de la J.U.PA.D.S-Niari aux futures échéances électorales 

L’année 2017 est tout aussi spéciale que 2016 en ce qu’elle va replonger la Jeunesse du Parti dans la grande mobilisation électorale. En cela, la J.U.PA.D.S-Niari, qui aura des candidats à toutes les échéances, a pris la ferme résolution de ne plus commettre les erreurs constatées lors de l’élection présidentielle du 20 mars 2016. L’objectif visé est de donner à l’U.PA.D.S plus d’élus qu’elle n’en dispose présentement. Ainsi, chaque Jeune, quelle que soit sa localité, doit œuvrer au soutien des candidats que le Parti désignera et à l’observation d’une grande discipline à cet effet pour faire gagner l’U.PA.D.S. 

7. De l’examen et adoption du Programme d’activités de la J.U.PA.D.S-Niari exercice 2016-2017

Le programme d’activités étant de la compétence de chaque organe de la Jeunesse, l’Assemblée Générale a retenu les axes prioritaires suivants :
- la redynamisation des structures de la J.U.PA.D.S-Niari ;
- l’animation et la mobilisation ;
- le paiement des cotisations statutaires pour le fonctionnement du Parti ;
- l’institution des cotisations exceptionnelles pour les besoins de la Jeunesse.  

8- Des divers

Motivés des efforts fournis par la direction du Parti, les participants ont adopté les motions suivantes :
- motion de fidélité et de loyauté au Professeur Pascal LISSOUBA, Président fondateur de l’U.PA.D.S ; 

- motion de soutien et de confiance au Camarade Pascal TSATY-MABIALA, Premier Secrétaire de l’U.PA.D.S ;

- motion de félicitation au Coordonnateur de l’U.PA.D.S/Niari, le Camarade Honoré SAYI ;

- motion d’encouragement au Président de la J.U.PA.D.S, le Camarade Sidoine GiscardMADOULOU.

Fait à Dolisie, le 14 janvier 2017 

L’Assemblée Générale