Le 20 Juin 2015, s'est tenu à la maison de l'Europe à Paris un colloque organisé  conjointement par les Assises et l' ACODESA (Action et conseil pour le développement économique et social)  sous le thème des enjeux d'une refondation économique et sociale au Congo Brazzaville.   Le délégué de l'UPADS, le camarade Guy Sosthène Myamballat  Nguellet, nous donne ici ses impressions sur ce colloque.

1) Guy Sosthène , vous êtes  membre de la coordination Europe-Amériques de l'U.PA.D.S et secrétaire chargé des relations franco-africaines . Pouvez-vous nous donnez vos impressions sur le colloque organisé par les Assises ?
Guy Sosthène : Ces initiatives sont encourageantes car elles permettent de recenser l'élite de la Diaspora Congolaise et de discuter ensemble sur les enjeux politique, socioéconomique du Congo Brazzaville.


2) Quel peut être l'impact de ce genre de colloque au Congo Brazzaville ?

Guy Sosthène : pendant ce colloque, les conférenciers  ont exposé aux participants  des propositions de solution qui peuvent concrètement améliorer la vie des congolais en garantissant à chaque Congolais un minimum social. Il a été aussi question du respect des droits fondamentaux des citoyens.
Ainsi à la fin de ce colloque, un document structuré a été  produit pour divulguer les propositions faites.Ce qui permettra d'avoir une feuille de route dans la résolution des problèmes que rencontre notre pays.

3) Quelle a été l'apport de la coordination Europe Amériques pendant ce colloque?

Guy Sosthène : pour commencer j'aimerai vous dire deux choses
1) " Si la paix est le fait de rester calme et de ne  rien faire, cela est inutile car c'est la paix de la peur "
2) " Nous sommes appelés à vivre ensemble comme des frères sinon  allons tous mourir comme des idiots " 
Ainsi je veux souligner l'importance de se réunir et de travailler ensemble dans un climat de paix pour garantir un avenir meilleur à nos populations.
J'ai ensuite fait  des propositions sur  la  réforme agraire (refondation agricole du Congo) car nous le savons tous notre agriculture des années 60 et 70 n'a pas été pérennisée bien au contraire le PCT (Parti Etat) a tout détruit sur son passage, c'est ce que j'ai qualifié de "crime agricole " lors de mon intervention. L'autosuffisance alimentaire qu'on nous a promis avant l'an 2000,  n'est plus qu'un lointain souvenir  resté dans la tête de son concepteur.
Sur le point environnemental, nous devons avoir un rapport plus humain avec la nature, considérer la terre nourricière comme notre mère, vivre en harmonie avec elle et cesser d'avoir une vision seulement scientifique de la nature où l'homme tout puissant exerce des rapports de " dominant à dominer " jouant aux apprentis sorciers. Bref, nous devons avoir un comportement sociétal responsable afin de pouvoir garantir un véritable développement durable.


4) Quel est le message que vous adressez à la Diaspora Congolaise?

Gusy sosthène : Nous devons prendre le relais du FROCAD en mobilisant davantage la diaspora et conscientiser la jeunesse afin d'éradiquer dans notre société  ce qu'on  appelle aujourd'hui  la " nguirisation "   car nous devons comprendre que c'est par le travail  et l'unité que nous pouvons apporter un  avenir  meilleur  à nos futures générations.

Pour terminer, j'aurai une pensée militante à l'égard  de  notre illustre premier  secrétaire qui est en avant-garde dans le  combat pour le retour de la démocratie et  l'alternance dès Août 2016. Nous sommes donc l'alternative, seule la lutte libère.
Merci.

 

Nguirisation : Politique de corruption étatique généralisée et provoquant  l'achat de conscience