Camarade Président de la Coordination de l’U.PA.D.S-Niari,
Camarade Président de la J.U.PA.D.S-Niari,
Camarades Dirigeants locaux de la J.U.PA.D.S,
Distingués invités,
Avant toute chose, permettez-moi de m’acquitter d’un devoir, celui de saluer la mémoire du Camarade PONGA PIKA Eloge, membre du Conseil National de la J.U.PA.D.S et ancien Président du Bureau Exécutif Fédéral des Pays de Mayoko, qui a été appelé à l’Eternel le 10 janvier 2016 et dont l’âme repose désormais ici à Dolisie. Je vous prie, très respectueusement, d’avoir une pensée pieuse pour lui en observant une minute de silence. Merci.  
Mes chers Camarades,

Pour des raisons objectives, nous n’avons pas pu, hélas, convoquer la Session inaugurale du Conseil National de la J.U.PA.D.S dans la période fixée par ses Statuts. C’est pourquoi le Secrétariat National  a chargé le Bureau Exécutif National de la J.U.PA.D.S d’organiser les Assemblées Générales départementales dans le but d’assurer l’animation, la mobilisation et  le suivi de notre Union catégorielle. Ce qui, je le pense, nous permettra aussi de faire le bilan à mi- parcours du fonctionnement de nos organes. Mieux vaut tard que jamais, dirait-on !   

En ce moment solennel, je puis vous rassurer, pour ceux qui l’ignorent encore, que la volonté de la Direction politique de notre Parti n’est pas de laisser la Jeunesse sur le bord de la route, mais de prendre en compte ses aspirations les plus légitimes. Rappelons-nous toujours que le but pour lequel la J.U.PA.D.S a été constituée est de faire participer la Jeunesse à la décision aux différents échelons de notre Parti. En témoignent d’ailleurs les propos du Camarade Pascal TSATY-MABILA, Premier Secrétaire de l’U.PA.D.S, à l’ouverture des travaux de notre Congrès constitutif, le 11 avril 2015, par lesquels il affirmait, je  cite : « Au cœur de nos préoccupations se placent la formation, l’éducation morale et civique, le rajeunissement. Tout un programme qui répond au souci actuel, celui de l’intégration des Jeunes dans le mouvement historique du Parti, c'est-à-dire de son implication réelle dans la gestion du Parti et sa participation pleine et entière dans la définition des choix opérés ainsi que leur mise en œuvre », fin de citation. 

Les présentes assises nous donnent, à juste titre, la latitude de faire des propositions constructives à l’endroit de la Direction politique du Parti sur les sujets qui intéressent notre destin commun. Elles constituent, à n’en point douter, une occasion tout indiquée pour la J.U.PA.D.S-Niari de débattre, sans fioriture, des questions existentielles de notre Organisation afin de renforcer son niveau politique et sa capacité de mobilisation.  
Nous devons avant tout témoigner d’un esprit critique envers nous-mêmes et faire des analyses pertinentes pour la bonne marche de l’œuvre que le  Professeur Pascal LISSOUBA nous a léguée.  Est donc improductive, toute démarche antinomique à nos aspirations, tout comportement susceptible de compromette notre retour au pouvoir, sans lequel, mes chers Camarades, notre espoir de redonner le sourire au peuple congolais risque d’être une simple chimère.  

Avant de clore mon propos, je voudrais témoigner, au nom du Bureau Exécutif National de la J.U.PA.D.S, ma profonde gratitude aux élus de notre Parti dont les efforts inlassables de soutien à l’action de l’U.PA.D.S et de sa Jeunesse ont permis la tenue de la présente activité.    
En vous souhaitant mes vœux les meilleurs de santé et de succès pour cette année qui commence, je déclare ouverts les travaux de l’Assemblée Générale de la J.U.PA.D.S-Niari.  
Je vous remercie.
     

Fait à Dolisie, le 14 janvier 2017


Le Président de la J.U.PA.D.S,


Sidoine Giscard MADOULOU