Les exemples centrafricain et malien confirment ce que nous avons étudié dans les écoles et universités de sciences politiques et de politique internationale.En effet, aucun groupe humain ne peut se développer (le mot est peut-être trop fort), disons ne peut aller de l'avant et maîtriser son avenir s'il ne se dote pas d'institutions capables de penser et de repenser la vie du groupe, de penser les questions existentielles essentielles pour qu'un groupe humain ne disparaisse pas.

 

 

Lire la suite...